Voulez vous plus de traffic ?

Mon histoire : De zéro à Héro

Je m’appelle Loic et ceci est mon blog.

J’ai commencé mon blog en parallèle de mon boulot en 2021 pour devenir indépendant financièrement rapidement (mois de 6 mois). Mon objectif était de prouvé à tout le monde qu’il est possible de dégager de l’argent grâce à un simple blog sans payé le moindre centimes dans les pub sur Google ou sur Facebook.

J’enseigne désormais à mes lecteurs mensuels et à mes étudiants en blogging comment bloguer comme une entreprise et étendre leur influence à la vitesse d’une start-up.

Pour en arriver jusqu’ici la route n’a pas été facile et gagner de l’argent sans rien faire (désolé de vous décevoir mais ça n’existe pas ).

Tout au long de ma vie, j’ai toujours essayé de créer des entreprises en ligne, mais le perfectionnisme et le doute de moi m’ont fait abandonner à chaque fois.

Voici comment cela s’est passé :

Je commence quelque chose et je planifie méticuleusement chaque détail derrière mon ordinateur. Je passe d’innombrables heures sur l’image de marque, la conception de sites Web, la création de logos, les formulaires, les profils de médias sociaux – probablement même la création de SARL et l’ouverture de comptes bancaires.

Tout doit être parfait avant le lancement. C’est sûrement quelque chose que vous vous êtes déjà dit au lancement de votre projet non ? Des mois à planifier et à rendre les choses parfaites afin d’avoir suffisamment confiance pour les partager avec des amis – mes moyens de garder les choses en sécurité tout en évitant le rejet et l’échec.

Et quand j’ai finalement lancé mon entreprise, j’en ai parlé à mes amis et à ma famille pour qu’ils puissent voir ma nouvelle entreprise en ligne (qui allait bientôt échouer au passage).

Si le fait de partager vos nouvelles idées de commerce en ligne avec vos amis et votre famille peut sembler être un moyen de vous responsabiliser, cela se retourne contre vous presque à chaque fois.

C’est de la psychologie pure : lorsque vous partagez votre nouvelle identité d’entrepreneur, vous commencez à croire que les gens pensent que c’est ce que vous êtes. Ce nouveau statut atteint une partie de votre objectif de nouvelle identité, vous vous sentez bien dans votre peau avant même d’avoir commencé, et vous avez moins de chances de réussir.

Ensuite, lorsque le moment est venu de me commercialiser dans le monde réel, le doute a pris le dessus.

Je ne voyais pas de résultats immédiats, je me décourageais, je restais derrière mon ordinateur et j’abandonnais – à chaque fois. Je ne me suis jamais donné à fond. Je suis resté dans une bulle sûre et prévisible, en essayant d’éloigner ma personnalité de mon entreprise.

Si je n’y mettais pas mon visage, cela n’aurait aucune importance si j’abandonnais, pensais-je.

Ce blog est la première fois que ça a marché. Voici mes théories pour expliquer mon succès selon moi :

  • J’ai appris suffisamment sur moi-même (et sur le marketing digital) pour que cela fonctionne.
  • Je me suis lancé sans me soucier que tout soit parfait.
  • Ce blog est sous mon nom, mettant ainsi ma marque personnelle au premier plan.
  • Je n’en ai pas parlé à mes amis ou à ma famille avant de gagner plus de 2500 euros par mois.

La plupart des gens qui écrivent des pages « À propos de moi » se concentrent sur le fait qu’ils sont géniaux et énumèrent toutes leurs réalisations professionnelles.

Ne vous méprenez pas, j’aime les histoires de réussite.

Mais encore plus qu’une success story, j’aime l’histoire de la personne qui fout sa vie en l’air et qui la remet sur pied.

Voici donc mon histoire – j’espère qu’elle vous donnera une idée de qui je suis vraiment.

1993 – Naissance du bel homme actuel

Je suis né le 16 avril 1993, à l’hôpital d’Echirolles en Isère à coté de GRENOBLE.

Le début de ma vie ne s’est pas faite de la meilleure façon car dès ma naissance mon cordon ombilical s’est enroulé de 3 tours autour de mon cou et si le docteur n’avait pas réagit très vite je ne serai pas ici pour vous écrire.

J’étais le premier fils de mes merveilleux parents, Rosa et Christian, et nous vivions dans une petite maison à Saint Martin d’Hère, toujours en Isère.

Ma soeur Chloé est venu au monde 1 ans après comblant mes parents de bohneur pour une seconde fois.

Ma soeur avait l’avantage d’être plus calme que moi, en effet je n’ai fait que de pleurer jusqu’à mes 11 ans. La raison ? Je l’ignore mais c’est tout de même assez drôle car lorsque je regarde les albums photos de familles, on peut me voir pleurer sur une photo sur deux.

1999 – Naissance de mon frère Benoit

En 1999, nous avions tous les 4 déménagés dans notre nouvelle maison à Saint Geoire en Valdaine et j’ai pu rentrer en classe de CP ou je commençais à peine à lire et à écrire.

Je m’en rappelerai toujours quand mes parents m’ont un jour avec ma soeur emmené à l’hopital et nous on dit que nous allions avoir un nouvel enfant dans notre famille : Benoit mon petit frère de 6 ans mon cadet.

Enfin un petit frère avec qui je pourrait bientot jouer au football, jouer au carte Pokemon et au Pog.

Les années 2000 – Les années collège

J’ai intégré le collège public « La Garenne » à Voiron et ca a été aussi la première fois que je prenais le bus scolaire tous les matins car nous habitions à la campagne.

Ah le collèges 4 années pas très facile à vivre. On te juges, on se moque de toi, on te bouscule. C’est durant le collège que j’ai arreté de pleurer et que j’ai commencé à m’endurcir car je n’avais pas le choix. Si je voulais qu’on me respecte, il fallait que je me rebiffe comme on dit !

Malheuresement ca a été aussi le début de l’acnée et des appareils dentaires … Je n’ai été gaté ni par l’un ni par l’autre. Des boutons en voici en voila et non pas un mais 2 appareils dentaires ! Quel horreur quand j’y repense, un appareil appelé « les bagues » et le deuxième au plafond pour m’écarter la machoir. Je n’arrivais meme plus à prononcer mon prénom.

2009 – Le lycée

Ahhh le lycée, 3 années de purs bonheur, non non honnêtement 3 années ou j’ai eu de nombreux très bons amis à qui je parle toujours à l’heure actuelle.
 
J’ai aussi pu découvrir la découverte de mon premiere amour « Marine » . Les années lycée ca a été aussi des soirées inoubliables, la découverte de l’alcool, la découverte des boites de nuit. Le début de la séduction, pas très abile au début mais redoutable après de nombreux echec? Ce qui nous amène donc à Marine mon premier amour grande blonde gentille et drôle. La fille parfaite, la femme de notre vie qu’on se dit mais s’en suit notre premiere rupture sentimentale.
 
On suivi mes premières années étudiantes à Grenoble à l’IUT de Chimie. En colocation avec un ancien ami « Adrien » nous avons pendant 2 ans découvert les soirées étudiantes de toutes les universités. Fétards le jeudi soir mais serieux le reste de la semaine. J’ia réussi à décroché mon diplôme au bout de 2 ans et continué mes études en Ecosse.
 

2014 – L’année Erasmus en Ecosse

L’Ecosse magnifique pays me direz vous ? Et bien vous avez totalement raison oui mais qui dit Ecosse dit de parler la langue anglaise. 

L’anglais, je m’étais dit c’est bon je suis large attends ça fait 9 ans que tu en fais à l’école depuis la 6ème vieux et puis en fait la claque a été giga grosse quand je me suis rendu compte que je ne comprenai rien et que je n’arrivais pas à aligner 3 mots consécutifs.

Bon je ne vous cache que les 3 premiers mois ont été rudes et que j’ai beaucoup bossé l’anglais pour etre à niveau. Mais le mauvais moment passé, j’ai commencé à pouvoir parler à des étrangers erasmus lors d’évènements, (comprendre les cours car j’étais quand meme parti étudier) et surtout dragué lors de soirée ahah.
 
Lorsque je n’étais pas en soirée ou en cours, j’ai pu voyagé pour faire le tour de ce magnifique pays « Les Highland », l’Isle of Man, le fameux lac du Lock Ness ou bien le chateau d’Harry Potter bref c’est un fabuleux pays que je recommande à tout le monde.
 
En Ecosse j’avais tout pour être heureux, de super amis Ecossais, une super petite amie chinoise et une vie qui me convenait totalement mais mon année se finnissait et j’ai du rentrer en France pour finir mes études.

2015 Mes dernières années d’études

Les 4 dernières années d’étude n’ont pas été les meilleurs pour moi, après l’Ecosse j’ai atteri dans une école d’ingénieur composée à 80% de fille. Le rêve me diriez vous ? Oui au début mais j’ai vite déchanté car je vous promets vivre dans un monde de fille faux cul c’est très très vite usant.
 
Les meilleurs points dans ce passage de ma vie sont les différents voyages que j’ai pu faire durant ces 4 ans dont notamment 3 mois en Chine vivant avec une famille de chinois à Suzhou à coté de Shanghai.
 
Mais pour moi l’élément le plus marquant durant ce processus a été mon échec lors de mon stage de fin d’étude que j’ai raté à la fin de mon cursus.
 
En effet j’ai pu voir tous mes camarades depuis 3 ans célébrer leur diplome et moi j’étais à côté honteux de moi même. La nouvelle a été encore plus dur quand je suis rentré chez mes parents leur annoncant la décision du jury final et que mon père m’a rabaissé plus bas que Terre.
 
Je ne vous cache pas qu’à ce moment, il m’a fallu beaucoup de force pour me relever et me remotiver pour avancer dans ma vie.
 

2016: Le renouveau

6 mois après le coup dur, je me suis donc relevé les manches, et j’avais trouvé un travail dans une plonge de restaurant pour payer mes factures car mon père m’avait coupé les vivres et me voila remotiver à chercher un nouveau stage pour ENFIN obtenir ce diplome tant convoité.

Une fois mon stage trouvé j’ai tout donné pour obtenir mon diplome et mes efforts ont payés car juste après la société m’a offert directement un CDI je n’étais donc pas un si bon à rien que ça.

A côté de mon boulot je me suis lancé dans une passion que j’avais depuis longtemps et dont laquelle je n’ai jamais pu me plonger par manque de temps mais c’est le web marketing.

La première étape pour moi était de créer un simple site web et quelle fierté ça a été quand j’ai pu voir sur le web mon propre site. Je me rapelle avoir appelé mon meilleur ami Fraçois pour lui montrer sa beauté ultime.

Une fois le site monté j’ai passé des heures et des heures dans des livres, sur Youtube en train de scruter toutes les videos proposant du contenu gratuit pour progresser et faire mes premiers euros sur internet.

Ma première idée était de créer des designs sur des T-shirts et de les vendre sur Amazon, j’ai donc monté mon site, créer mes premiers design et créer ma boutique avec Amazon sous marque.

Cela a été long et compliqué (toujours avec Amazon) mais une fois les produits mis en ligne sur Amazon j’avais une dizaine de produits de vendus en automatique.

J’étais content oui,  mais pas tant que ça en faite. Pourquoi me diriez vous ? Tout simplement parce que la marge était trop faible, ce n’est pas en gagnant 2 euros sur un t-shirt que je vais faire fortune hein.

Une fois ce projet abandoné j’ai cherché d’autres idées que je pourrai mettre en execution qui pourrait me rapporter plus d’argent.

N’ayant pas 100 000 euros à investir dans un stock à vendre sur Amazon j’ai laissé tomber le e-commerce et le drop shipping.

Il me fallait un business ou on part de zéro sans trop d’argent et qui fonctionne de façon automatique

Et j’ai finalement trouvé mon bonheur : l’affiliation

2021 : Lancement du projet affiliation 2.0

Je m’en rapelle encore de mes 2 semaines de vacances chez mes parents ou je venais d’apprendre juste avant que j’allais être papa pour la première fois.

Ils m’ont dit mot pour mot : « alors ca y’est vous allez enfin vous décider à revenir dans la région avec la venue du nouveau bébé ? » Je leur ai répondu oui mais pour cela il va falloir que je trouve un job pour trouver un logement sinon ca va être impossible.

Impossible ? Mais qui peut décider pour moi ou je veux vivre ou ce que je dois faire dans la vie !!

Et la réponse est simple personne ne doit décider de ce que vous voulez faire dans la vie. Donc je me suis dit qu’est ce qu’il me faut dans ma vie pour déménager et vivre la ou je veux quand je veux.

J’en ai conclu qu’il me faut 2 choses :

– De l’argent pour faire vivre correctement ma famille

– Une société avec un bilan comptable positif

Une fois ces 2 objectifs fixés je me suis fixé une date limite d’un an MAXIMUM pour pouvoir m’émanciper financièrement et géographiquement.

J’ai donc cherché à savoir comment toutes ses start up faisaient pour se développer aussi vite grâce aux liens d’affiliation grâce à leur simple blog.

Toutes les sociétés avaient toutes une chose en commun : le même plan de développement qu’elles appliquaient toutes à la lettre.

Alors si de nombreuses personnalités ou sociétés arrivaient à faire beaucoup d’argent pourquoi pas toi ?
Est ce que j’étais plus bête qu’eux ? La réponse était non
Est ce que j’étais plus fainéant qu’eux ? La réponse était non
Est ce qu’il me fallait une motivation nécessaire pour aller au bout de mon idée ? Effectivement
 

C’est à ce moment là que je me suis dit que j’allais moi aussi commencer mon blog et lancer mon business.

Aout 2021, j’ai lancé mon blog, j’ai ensuite appliqué le même plan de développement que les autres start up et je peux vous dire que j’ai passer du temps à développer mon blog et mes réseaux sociaux.

Pour arriver à mes objectifs je devais passer mon blof au niveau supérieur à un niveau professionnel pour cela le premier conseil que j’ai appliquer :

                                « Je n’ai pas passer une semaine sur un article de blog mais plutot 2h par jour MAXIMUM »

Pour passer mon blog au niveau supérieur j’avais mes 3 premiers objectifs que je devais accomplir le plus tôt possible:

  1. Obtenir des « backlinks » pour construire mon domaine d’autorité dans mon domaine d’activité.
  2. Accélérer la croissance de mon trafic organique.
  3. Monétiser mon site dans les 3 à 6 mois.

Pendant six mois, j’ai donc commencé à travailler plus de 100 heures par semaine entre mon blog et mon travail.

  1. J’ai conçu et lancé mon site WordPress, rédigé cinq articles de blog piliers et mis en place mon tunnel d’emails.
  2. Ensuite, j’ai envoyé des courriels pour trouver des rédacteurs
    indépendants et des sociétés de contenu pour externaliser le contenu de
    mes articles invités.
  3.  J’ai commencé à lancer agressivement des articles invités, à
    externaliser la création de contenu et à me faire publier pour accélérer
    l’acquisition de liens retour.
  4. Après avoir obtenu des backlinks et fait en sorte que mes
    articles de blog atteignent les pages 2-3 de Google, j’ai utilisé des
    outils de référencement pour mettre à jour mon contenu et le rendre
    meilleur que celui de mes concurrents.
  5. Une fois que mes articles ont atteint la page 1 sur Google, j’ai ajouté des liens d’affiliation et commencé à les monétiser.

Et ça marche.

Peu importe où vous êtes, je sais que vous pouvez le faire aussi.

Le but de mon blog est de documenter mon parcours depuis le premier jour afin que nous apprenions ensemble.

Comme la plupart d’entre nous se construisent un revenu secondaire tout en travaillant à temps plein, mon objectif est de vous donner les stratégies et les outils pour accélérer votre croissance.

Beaucoup de podcasts, d’influenceurs et de blogueurs populaires ont commencé il y a au moins 5 à 10 ans, et leurs tactiques ne s’appliquent pas nécessairement en 2020. Plus un influenceur devient important, moins ses conseils sont applicables et plus ils sont génériques.

En consommant ardemment des podcasts sur l’entrepreneuriat au cours des 10 dernières années, le récit commençait toujours des années après le début de leur processus.

Personne ne m’a jamais donné de conseils pratiques, étape par étape, pour me développer dès le premier jour. Je veux changer cela.

Je n’ai pas l’intention de gagner un revenu passif pour aller m’allonger sur une plage quelque part.

Il y a encore beaucoup de travail à faire. J’ai plus de contenu à écrire, plus d’idées à apporter, et plus de blogueurs à aider.

Parce que c’est mon plan, je suis un enseignant dans l’âme.

Mes plus grandes émotions dans la vie ne viennent pas du fait de gagner de l’argent en ligne, mais plutôt lorsque j’ai la chance de rencontrer quelqu’un de nouveau et de lui apprendre quelque chose qui peut changer sa vie.

Lancer un blog et générer des revenus secondaires peut vous apporter plus de liberté et changer votre vie de bien des façons.

Il peut s’agir de lancer une activité secondaire pour subvenir aux besoins de votre famille ou de gagner des milliers d’euros chaque mois pour votre contenu. Cela peut être aussi simple que de gagner un revenu passif grâce au marketing d’affiliation ou de raconter votre histoire unique au monde et d’être payé pour cela.

Quels que soient vos objectifs, mon rêve est de vous aider à les atteindre plus rapidement. La vie est trop courte pour ne pas tenter sa chance.

My biggest thrills in life don’t come from making money online but when I’m lucky enough to meet someone new and teach them something that may change their life.

Je veux prendre un moment et vous remercier d’être là.

Si vous êtes arrivé jusqu’ici, j’apprécie le temps que vous avez pris pour lire ce document et j’attache une grande importance à chaque relation que j’établis grâce à ce blog.

Je suis là pour vous, à la fois en tant que guide du blog et en tant qu’ami. J’essaie de répondre à tous les courriels et je veux entendre votre histoire, qu’elle soit bonne ou mauvaise.

Je veux offrir une communauté sûre où les nouveaux blogueurs peuvent collaborer, s’encourager et travailler plus intelligemment. Puisque nous sommes tous de nouveaux blogueurs, nous devons nous serrer les coudes, nous soutenir mutuellement et nous rallier pour gagner.

Je vous remercie de votre lecture.

J’espère que l’histoire de votre vie vous apportera paix, liberté et bonheur.

Loic Gros-Flandre